9 mars 2011

Etretat: Les Galets/ Nungesser et Coli


<< précédente      suivante >>

Le silence n'existe pas sur la plage de galets d'Etretat: Même quand la mer est calme, les galets roulent et ronronnent sans arrét sous le va-et-vient des vagues.
---------------------


Au sommet de la falaise d'Amont à Etretat s'élève le monument dédié à L'Oiseau blanc et à la mémoire de Nungesser et Coli, héros de la guerre 1914-1918, destiné à rappeler que leur "Oiseau Blanc" quitta le sol de France, pour la première liaison aérienne transatlantique entre Paris et New York. à Étretat le 8 mai 1927.

Ils n'arrivèrent jamais en Amérique. Moins de deux semaines après leur disparition, l'Américain Charles Lindbergh est le premier à réussir cette traversée à bord du Spirit of St. Louis.

La disparition de l’Oiseau blanc est considérée comme l'un des plus grands mystères de l'histoire de l'aviation. De nombreuses hypothèses ont circulé sur le sort de l'appareil et de ses passagers, mais la plus communément admise est qu'ils ont été pris dans un grain ou dans le brouillard et précipités dans l'océan. Toutefois, plusieurs enquêtes effectuées à partir des années 1980 laissent supposer que l'Oiseau blanc aurait atteint Terre-Neuve et se serait écrasé sur cette île ou la côte du Maine, aux États-Unis.




Silence does not exist on the pebbles of Etretat: Even when the sea is calm, the round pebbles roll and purr with the coming and going of the waves.
---------------------


At the very top of the Amont Cliff at Etretat rises a monument to the memory of Nungesser and Coli, heroes of the war of 1914-1918, intended to recall that their “White Bird” left the soil of France for the first transatlantic aerial crossing at Étretat on 8 May 1927.

They never arrived in America. Less than 2 weeks later, Lindbergh would leave New-York aboard his Spirit of St-Louis and arrive safely at the Bourget Airport near Paris.

The disappearance of The White Bird is considered one of the great mysteries in the history of aviation. Many rumors circulated about the fate of the plane and crew, with mainstream opinion at the time being that the aircraft was probably lost in a squall over the Atlantic. Multiple investigations starting in the 1980s suggest that the plane probably reached Newfoundland, and may have crashed in Maine.





For more information on Normandy, visit mynormandy.com

1 commentaire:

Sharon Van Lieu a dit…

Claude, I would love to hear that pebble beach. You have made me dream.

Sharon