16 mars 2009

Port-Racine: Cordages


<< précédente      suivante >>

Cette photo a été prise le même jour que celle-là, en milieu de matinée, quand le soleil s'aligne avec l'entrée du port.
La lumière est meilleure l'après-midi, avec le soleil derrière les collines qui éclaire la digue du port.
---------------------------

Le dundee FRÉDÉRIC du port de Boulogne, qui est parti de Portsmouth, doit livrer une cargaison de briquettes à Portrieux. Mais le 11 janvier 1903, un vent violent de nord-ouest déchire littéralement la mer. Le capitaine Homo, qui est à la barre du FRÉDÉRIC, a du mal à gouverner dans cette tempête. De plus, une partie de la voilure du dundee s’est envolée. Le vent pousse le FRÉDÉRIC dans l’anse Saint Martin, juste en face de Port-Racine.

Vers 11h30, l’équipage mouille deux ancres, mais une heure plus tard les câbles des ancres cassent et le dundee part à la dérive. Il finit par être drossé sur les rochers de la pointe du Nez et complètement détruit. Sur les trois hommes de l’équipage, seul le mousse sera sauvé grâce au courage d’un marin local, le père Brumant.
Le père Brumant, le sauveteur du mousse du FRÉDÉRIC (le Tourps)
Le Père Brumant - Collection Maison de la Hague, Manoir du Tourp

This picture was taken the same day as this one, in the middle of the morning, when the sun is in line with the entrance of the harbor.
Light is much better later in the afternoon, when the sun, from behind the hills, falls on the dike.
---------------------------

The dundee FRÉDÉRIC, from the port of Boulogne, left Portsmouth with a cargo of coal briquettes for Portrieux in Brittany. But, on this 11th of January 1903, the sea was very heavy, as a very strong northwesterly storm was blowing through. The captain, Homo, who was at the helm, had trouble keeping his ship on course, especially after some of the sails got blown away. The FRÉDÉRIC was thrown into the small bay of Saint Martin, right in front of Port-Racine.

At about 11:30 AM, the crew throws two anchors, but after one hour, their chains break and the ship starts to drift, tossed by the currents. Finally, it hit the reefs at the Point du Nez and is completely destroyed. From the crew of three, only the ship's apprentice was rescued, thanks to the courage of a local fisherman, Mr. Brumant.


Ces informations sur le naufrage du FREDERIC viennent d'un site sur les épaves autour de la Hague, http://epaves.grizzly.free.fr

4 commentaires:

Cath a dit…

Une belle invitation au voyage!
J'y vais!

Averi a dit…

Il y a beaucoup de poésie dans cette image. On a l'impression que tous les cordages viennent sur la barque. J'aime beaucoup également les personnages d'arrière plan, que l'on devine plus qu'ils ne sont présents.

Nick a dit…

I like the lines from the ropes. They move you through the image. And what a great portrait. I feel his age and skills on he water.

Ilan a dit…

That's amazing. I don't how you achieved this classic look, but the photo (the first one obviously :)) looks like was taken hundred of years ago.
Great processing, I love it!