12 novembre 2008

Dunes de Biville: Tombée du jour


<< précédente      suivante >>

Il est des endroits, des jours, où, au bord de la mer, il fait bon jeter un coup d’oeil vers la terre.
Dans le Massif Dunaire de Biville, à la tombée du jour, en automne, des mares de soleil éclaboussent le milgreu, et le village du Thot s’allonge sous les cascades de bruyères et de fougères rousses qui dévalent les collines.
----------------------------------
Au nord-ouest de la presqu’île du Cotentin, face aux îles anglo-normandes, entre le Nez de Jobourg et le port de Diélette, les côtes normandes offrent un spectacle impressionnant: la plaine est séparée de la mer par une lagune et un des plus longs et des plus anciens cordons dunaires d’Europe, formé par les massifs de Vauville, de Biville et de Baubigny.

Les dunes de Biville, battues par les vents d’ouest, ne doivent leur salut qu’aux clôtures et aux plantations d’Oyats – ces herbes des dunes qu’on appelle “milgreu” dans le Cotentin - qui cohabitent avec le liseron des sables et le chardon bleu. L’arrière des dunes, au climat plus clément, fréquenté par le Pipit Farlouse et l’Alouette des champs, abrite, quant à elle, une flore plus riche constituée notamment de véroniques en épis et de rosiers à feuilles de pimprenelle.

Au pied des dunes, la mare de Vauville, lagune d’eau douce d’une vingtaine d’hectares entourée de roseaux et de saules rampant est le refuge de plus de 140 espèces d’oiseaux.

(Pour en savoir plus: http://www.normandie-heritage.com/spip.php?article493)
---------------------------------------------------------------------------
There are places, on some days, at the seashore, where it pays off to look inland.
In the Dunes of Biville, at nightfall on an autumn day, splashes of sunlight illuminate the dune grasses, and the village of Le Thot spreads out under cascades of heather and ferns the color of rust.
----------------------------------
In the northeast of the Cotentin peninsula, facing the Channel islands, between the Point of Jobourg and the harbor of Dielette, the Normandy Coast presents a remarkable landscape: A long pond separates the sea from one of the oldest and largest string of dunes in Europe, in Vauville, Biville and Baubigny.

The Biville Dunes, battered by the westerly winds, are protected by man-made fences, and are planted with dune grasses that coexist with blue thistles and sand bindweeds. Behind the dunes, in a more sheltered environment where you can see small birds like pipits or larks, grows a more varied flora dominated by speedwell and burnet roses.
Around the pond of Vauville, stretching on about 50 acres between dunes and sea, grow reeds and willows. The pond harbors more than 140 bird species.
(To find out more: http://www.normandie-heritage.com/spip.php?article493)

1 commentaire:

Zygene a dit…

Une magnifique lumière et des couleurs vraiment superbes, j’ai l’impression de voir un tableau.