13 janvier 2010

Grandcamp: Coucher de soleil / Le Débarquement


<< précédente      suivante >>

Promenade de fin de journée sur le bord de mer à Grandcamp: Une lame de feu sort de son écrin de grisaille, lumière éphémère qui disparait dans la nuit en quelques minutes.

--------------

Suite du billet précédent: L'arrivée des Américains à Grandcamp en Juin 1944:

Grandcamp tombe le 9 Juin. Le lendemain, au petit matin, alors que le port est encore sous le feu ennemi, le Capitaine Andrew F. Klase de la 11e Compagnie Portuaire arrive pour faire un bilan de la situation. Il est agréablement surpris de voir que les Allemands n'ont fait que peu de dégâts, coulant seulement deux vieilles coques dans le chenal. Cinq bateaux gisent dans le bassin, probablement touchés par les bombardements alliés. Mais il constate aussi que la profondeur de l'eau dans le port et dans le chenal n'est que de 1.5 m. Les données, faites d'après des cartes d'avant la guerre, étaient donc fausses parce que le port n'avait pas été désensablé pendant tout ce temps.
Malgré tout, Klase commande la remise en service du port, faisant appel à des unités du Génie. ils renflouent deux des épaves, et demolissent toutes les autres. Toutes les mines sont enlevées, les obstacles détruits, les fils barbelés retirés. Le 17 juin, le port de Grandcamp est prêt à recevoir les cargos alliés. Mais il n'y a que 4 officiers et 37 hommes de la Compagnie Portuaire pour gérer les opérations de débarquement des navires.

-------------------------------------------------------------


After-dinner stroll on the seafront at Grandcamp: a line of fire scars the dark clouds, ephemeral light that will last just a few minutes, before the night reclaims its rights.
-------------

We continue the history of the port of Grandcamp after D-Day, that we started in the previous post.

Grandcamp fell on 9 June. Next morning, while the port was still under sniper fire, Capt. Andrew F. Klase of 11th Port headquarters arrived to survey conditions and was agreeably surprised to find that the Germans had done no damage beyond sinking two hulks across the channel. Five wrecks lay in the basin, probably victims of Allied aircraft. Less agreeable was the discovery that the water in the basin and channel was only 41 feet deep. The estimate of eight feet, based on old charts, proved wrong because the port had not been dredged in six years. Nevertheless, Captain Klase began the task of rehabilitation, calling in units of the 358th Engineer General Service Regiment, which floated and beached two of the wrecks and blasted apart and hauled away the pieces of the other five. With help from men of the 342d Engineer General Service Regiment, who cleared the port of mines, underwater obstructions, and barbed-wire entanglements, Grandcamp was ready to operate on 17 June. At the time the only men available to operate the port consisted of an administrative staff of four officers and thirty-seven enlisted men from 11th Port.

1 commentaire:

Shawn Bierman a dit…

An intense sky! I love the warm glow on the water, too.