20 mai 2009

Gatteville: Brise-lames / Le Naufrage de la Luna - The shipwreck of La Luna


<< précédente      suivante >>

Juste avant d'arriver au phare de Gatteville, à la pointe Nord-Est du Cotentin, dans le dernier virage, il y a un petit coin pour garer sa voiture. Et de là, il n'y a que quelques pas à faire pour descendre sur un petit bout de plage d'où on a une belle vue du phare, souvent accompagnée d'éclats de vagues.

------------


La Luna est un trois-mâts américain jaugeant 960 tonneaux commandé par le capitaine John Schannon. Il quitte Le Havre le 16 février 1860 à destination de la Nouvelle-Orléans (E.-U.). A son bord, se trouvent 18 hommes d'équipage et 85 passagers français et allemands.

Le 17 février au matin, pris dans la tempête, La Luna se trouve en difficulté à quelques encablures de l'île de Tatihou, manquant heurter les récifs à cet endroit. Sorti de ce mauvais pas, le trois-mâts longe la côte passant devant Réville et Barfleur.

Au moment de doubler le phare de Gatteville, il heurte de plein fouet le rocher de Quilleboeuf qui affleure à la surface ; ce même récif qui causa la perte de la Blanche Nef en 1120.

Le choc est terrible, le navire démâte et sa cale éventrée prend l'eau de toutes parts. Sous le choc les canots de sauvetage sont aussi détruits ou partent à la dérive.

Ce fut la plus terrible catastrophe maritime civile survenue au large des côtes du Cotentin. Sur un total de 103 personnes à bord, seuls trois hommes d'équipage arriveront à regagner la côte, et l'un d'eux ne survivra pas.

--------------------------------------------------------


Just before you arrive at the Gatteville lighthouse, at the noreastern point of the Cotentin peninsula, in the last turn, you will see a small area where you can park your car. from there, it's just a few steps to a small beach where the view of the lighthouse is superb, especially in the afternoon. And often, the waves will provide their own excitement.
------------


La Luna is an American schooner plying the Atlantic under the command of John Schannon. She leaves Le Havre on February 16, 1860 for New-Orleans, with a crew of 18 and 85 passengers, mostly French and German.
A storm rages during the night, and La Luna is thrown off course, coming within feet of disaster near the island of Tatihou in St-Vaast-la-Hougue.
She manages to sail up the coast, close to shore, past Reville and Barfleur.
With the lighthouse of Gatteville guiding her, she prepares to round up the point of Barfleur, when she hits the Quilleboeuf reef just below the surface, the same reef that doomed the Blanche Nef in 1120.

Following the terrible shock, the masts break, the hull fills with water, the rescue boats are lost.

This was the wreck that claimed the most victims on the coast of the Cotentin: Of the 103 persons on board, only 3 made it to shore, and one of them would not survive.

11 commentaires:

Laurie a dit…

That is quite a lighthouse. Beautiful image really has an old feeling to it.

Such a tragic story. The waters there must be treacherous.

JMS* a dit…

Un page de l'histoire de la voile bien triste.

Ludopics a dit…

Bien capté, bravo ;-))

claude a dit…

Un très beau n&b qui renforce encore cette atmosphère dramatique.

Chessa! a dit…

such a beautiful and dramatic image but such a sad story.

10fraction a dit…

une photo splendide, dense, mouvementé, j'adore!

Eric a dit…

Belle tof N&B et l'eau qui vient se splasher sur les rochers.Superbe !!

gavin hart a dit…

It must have been a terrifying night of the shipwreck and it is interesting to associate the event to the reality of the lighthouse and location. I think your b & w image conveys a feeling of drama.

eric a dit…

beaucoup de forces det de dnamisme dans ce noir et blanc, j adore !!

Pierre a dit…

Triste histoire et dure réalité qui montre la difficulté de ce métier.
L'image, elle, bien contrasté va très bien en illustration à ce récit.

Carol Mills a dit…

Mon trois fois arrière-grand'mère Minette Thalsheimer Siess et son mari, Salomon Lehmann, du village de Lembach, Bas-Rhin, ont perdu la vie ce jour-là sur la Luna. Ils essayaient de rejoindre leurs fils, Simon, Léopold et David Siess, et Isaac Lehmann, qui habitaient la Louisiane.